Les polyphénols dans les maladies métaboliques

Les polyphénols (PP) constituent un vaste groupe de substances phytochimiques contenant des anneaux phénoliques avec deux groupes hydroxyle ou plus. Ils possèdent de puissantes propriétés antioxydantes, de multiples effets thérapeutiques et des bénéfices possibles pour la santé in vivo et in vitro, ainsi que des études cliniques. Compte tenu de leurs propriétés anti-radicalaires et anti-inflammatoires, ces substances peuvent être utilisées pour traiter différents types d’affections associées aux troubles métaboliques. De nombreux symptômes du syndrome métabolique, notamment l’obésité, la dyslipidémie, l’athérosclérose, l’augmentation de la glycémie, l’accélération du vieillissement, l’intoxication du foie, l’hypertension, ainsi que le cancer et les troubles neurodégénératifs, sont considérablement atténués par les PP alimentaires. La présente étude explore les propriétés bioprotectrices et les mécanismes sous-jacents associés des PP. Une compréhension détaillée de ces composés naturels ouvrira de nouvelles perspectives pour la production de plans alimentaires et médicinaux naturels uniques riches en PP, ce qui permettra en fin de compte d’affirmer leurs bienfaits pour la santé.

Dans le cadre d’une recherche médicale et pharmaceutique en plein essor, les PP sont l’un des meilleurs composés naturels possédant plusieurs avantages pour la santé et jouant un rôle vital en tant que chimiopréventifs naturels des troubles métaboliques liés à l’accélération du vieillissement, tels que l’hyperglycémie, l’obésité, la dyslipidémie, l’hypertension, l’intoxication du foie, le cancer du côlon et la neurodégénérescence. Les excellentes activités biologiques des PP et leurs caractéristiques de piégeage des radicaux libres et des toxines ont ouvert une nouvelle voie à la recherche médicale. Jusqu’à présent, de nombreux composés phénoliques ont été étudiés et peuvent jouer un rôle clé dans la prévention et le traitement de divers troubles métaboliques à leur niveau. Cependant, les interactions synergiques des PP individuels avec d’autres composés phénoliques et des médicaments synthétiques font également l’objet d’une grande attention afin d’améliorer les bioactivités et leurs biodisponibilités correspondantes au niveau oral. L’étude de la littérature révèle que l’abondance des PP, qui possèdent des structures chimiques et un devenir biologique différents, les rend difficiles à utiliser comme marqueurs de santé pour des bénéfices à long terme. Il existe un besoin urgent d’études mécanistes à des niveaux cliniques permettant de quantifier les doses nécessaires de PP individuels et leurs combinaisons synergiques. La consommation régulière de PP peut contribuer à atténuer de nombreuses manifestations de la SMT. L’accent doit donc être mis sur les preuves scientifiques afin de fournir des directives de consommation sûres pour ces composés afin d’en tirer d’excellents bénéfices. Compte tenu des divers marqueurs de santé inhérents aux composés phénoliques, leur consommation devrait être incluse dans des plans de régime spéciaux, et d’autres essais cliniques pourraient être menés.

Source : https://www.mdpi.com/1420-3049/27/19/6280

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *