Les neurones avides de sel

Chips, frites ou popcorn – quelle que soit votre préférence, nous savons tous que le sel est un élément clé de nombreux aliments savoureux.

 

 

Mais manger trop de sel présente des risques potentiels pour la santé et peut entraîner des troubles cardiovasculaires et cognitifs. Les chercheurs de Caltech ont maintenant identifié des neurones qui entraînent et dissipent les envies de sel dans le cerveau d’une souris. Les résultats sont un point d’entrée dans la régulation des envies de sodium chez l’homme.
Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *