Les Maux de Tête liés au Vin Rouge Expliqués par une Nouvelle Étude

Source: Université de Californie – Davis

Résumé:

Des chercheurs de l’Université de Californie, Davis, ont récemment publié une étude qui explore les raisons pour lesquelles certaines personnes ressentent des maux de tête après avoir consommé du vin rouge, même en petites quantités. Cette recherche met en lumière la présence d’un flavanol naturel dans le vin rouge, le quercétine, qui semble interférer avec le métabolisme normal de l’alcool, pouvant entraîner des maux de tête.

Le Vin Rouge et les Maux de Tête

Si un verre de vin rouge peut accompagner agréablement le repas de Thanksgiving à venir, certaines personnes ressentent des maux de tête même après avoir consommé de petites quantités de vin rouge. Ces maux de tête, communément appelés « maux de tête liés au vin rouge », peuvent survenir dans les 30 minutes à trois heures suivant la consommation, même d’une petite quantité de vin.

Le Coupable: le Quercétine, un Flavanol

Selon les chercheurs de l’Université de Californie, Davis, le quercétine, un flavanol naturel présent dans divers fruits et légumes, dont les raisins, pourrait être à l’origine de ces maux de tête. Bien que le quercétine soit généralement considéré comme un antioxydant sain et soit même disponible sous forme de complément alimentaire, son métabolisme en présence d’alcool peut poser problème.

Le quercétine se transforme dans la circulation sanguine en une forme différente appelée quercétine glucuronide, bloquant ainsi le métabolisme de l’alcool. Cela peut entraîner l’accumulation de la toxine acétaldéhyde, provoquant des symptômes tels que des bouffées de chaleur, des maux de tête et des nausées.

L’accumulation de toxine conduit à des symptômes désagréables

La post-doctorante Apramita Devi, auteure principale de l’étude, explique que l’acétaldéhyde est une substance toxique, irritante et inflammatoire bien connue. Les niveaux élevés d’acétaldéhyde peuvent provoquer des bouffées de chaleur, des maux de tête et des nausées. Des symptômes similaires sont observés chez les personnes prenant le médicament disulfirame, prescrit aux alcooliques pour les dissuader de boire.

L’étude avance que les personnes susceptibles de développer des maux de tête après la consommation de vin rouge peuvent avoir une migraine préexistante ou une autre condition de maux de tête primaire.

Prochaine étape: un essai clinique sur les maux de tête liés au vin

Les chercheurs prévoient de mener un petit essai clinique sur des personnes pour comparer les vins rouges riches en quercétine à ceux qui en contiennent peu. Cette étude, financée par la Wine Spectator Scholarship Foundation, sera dirigée par l’Université de Californie, San Francisco (UCSF).

Des questions persistantes

Malgré ces découvertes, de nombreuses questions demeurent sans réponse. On ne sait pas pourquoi certaines personnes sont plus susceptibles de ressentir des maux de tête liés au vin rouge que d’autres. Les chercheurs ne savent pas non plus si les enzymes des personnes sujettes à ces maux de tête sont plus facilement inhibées par le quercétine ou si cette population est simplement plus sensible à l’accumulation de la toxine acétaldéhyde.

Andrew Waterhouse, professeur émérite au département de viticulture et d’œnologie de l’UC Davis, souligne que si leur hypothèse se confirme, cela pourrait ouvrir la voie à des outils pour répondre à ces questions importantes.

Cette première enquête a été financée par des personnes ayant soutenu le projet via la campagne de financement participatif de l’UC Davis en 2022.

FAQ – Maux de Tête Liés au Vin Rouge

1. Pourquoi certaines personnes ressentent-elles des maux de tête après avoir bu du vin rouge, même en petites quantités?

Les chercheurs de l’Université de Californie, Davis, suggèrent que le quercétine, un flavanol naturel présent dans le vin rouge, pourrait être responsable de ces maux de tête. Lorsqu’il est métabolisé avec l’alcool, le quercétine peut entraîner l’accumulation de la toxine acétaldéhyde, provoquant des symptômes tels que des bouffées de chaleur, des maux de tête et des nausées.

2. Qu’est-ce que le quercétine, et où le trouve-t-on?

Le quercétine est un flavanol présent naturellement dans divers fruits et légumes, y compris les raisins. Il est considéré comme un antioxydant sain et est également disponible sous forme de complément alimentaire.

3. Tous les vins rouges provoquent-ils des maux de tête?

Non, la teneur en quercétine peut varier considérablement d’un vin rouge à l’autre en fonction de divers facteurs tels que l’exposition au soleil des grappes de raisin. Des essais cliniques sont en cours pour comparer des vins rouges riches en quercétine à ceux qui en contiennent peu.

4. Les maux de tête liés au vin rouge sont-ils liés à des prédispositions génétiques?

La recherche n’a pas encore confirmé si les enzymes des personnes sujettes à ces maux de tête sont plus facilement inhibées par le quercétine ou si cette population est simplement plus sensible à l’accumulation de la toxine acétaldéhyde. Des études supplémentaires seront nécessaires pour répondre à cette question.

5. Comment peut-on réduire les risques de maux de tête liés au vin rouge?

Les résultats de l’étude suggèrent que les niveaux de quercétine peuvent être influencés par la méthode de culture des raisins et le processus de vinification. Des recommandations plus précises pourraient émerger une fois que des essais cliniques comparatifs auront été menés sur des vins rouges avec des niveaux variables de quercétine.

Note: Ces réponses sont basées sur les résultats de l’étude de l’Université de Californie, Davis, et la recherche sur ce sujet est en cours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *