Les antibiotiques ne sont pas nécessaires pour gérer la plupart des douleurs dentaires liées à la pulpe.

Une nouvelle directive de l’American Dental Association recommande de ne pas utiliser d’antibiotiques pour soulager la douleur et l’enflure dans la plupart des conditions pulpaires et périapicales chez les adultes immunocompétents.

«Les lignes directrices de pratique clinique fondées sur des preuves en matière d’utilisation d’antibiotiques pour la prise en charge urgente de la douleur dentaire pulpaire et périapicale et du gonflement intra-buccal», publiées dans le numéro de novembre du Journal de l’American Dental Association recommandent uniquement conditions pulpaires et périapicales.
Les auteurs du rapport ont formulé des recommandations pour cinq scénarios cliniques concernant l’utilisation d’antibiotiques lorsque le traitement dentaire conservateur (DCDT) définitif et conservateur (préservant les dents) est disponible et n’est pas immédiatement disponible.
« Un traitement dentaire sans antibiotiques est souvent suffisant pour gérer une infection dentaire, mais lorsqu’il n’est pas disponible et que le patient présente des signes et symptômes tels que fièvre ou ganglions lymphatiques enflés, il peut être nécessaire de prescrire des antibiotiques », a déclaré Peter B. Lockhart, DDS. , président du groupe d’experts composé de 17 membres qui a élaboré la ligne directrice.
« Mais dans la plupart des cas, lorsque les adultes ont mal aux dents et ont accès à un traitement dentaire, les antibiotiques peuvent en réalité faire plus de mal que de bien », a déclaré le Dr Lockhart.
Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *