Le lait maternel des mères végétaliennes contient deux nutriments importants, selon une étude

Un régime végétalien n’affecte pas les concentrations maternelles de vitamine B2 et de carnitine dans le lait maternel, des nutriments essentiels au développement de l’enfant. Tels sont les résultats d’une étude de l’Amsterdam UMC, présentés aujourd’hui lors de la 55e réunion annuelle de la Société européenne de gastroentérologie, hépatologie et nutrition pédiatriques (ESPGHAN).

La recherche a montré que les mères allaitantes suivant un régime végétalien par rapport aux mères ayant un régime omnivore ne présentaient aucune différence dans les concentrations de vitamine B2 ou de carnitine dans le lait humain, bien que ces nutriments se trouvent en plus fortes concentrations dans les produits animaux.

En utilisant une technique qui sépare un échantillon en ses différentes parties et analyse leur masse, cette étude remet en question les hypothèses selon lesquelles les régimes végétaliens pourraient ne pas être complets sur le plan nutritionnel et les nourrissons allaités par des mères végétaliennes pourraient présenter un risque accru de développer une carence en vitamine B2 ou en carnitine.

Au cours des quatre dernières années, le nombre de végétaliens a doublé rien qu’en Europe. La chercheuse principale, le Dr Hannah Juncker, explique : « Le régime alimentaire de la mère influence considérablement la composition nutritionnelle du lait humain, qui est importante pour le développement de l’enfant. Avec l’augmentation des régimes végétaliens dans le monde, y compris chez les mères allaitantes, on s’inquiète de l’adéquation nutritionnelle de leur lait. [Il serait donc important de savoir si les concentrations de ces nutriments dans le lait sont différentes chez les femmes qui allaitent et qui suivent un régime végétalien.

La vitamine B2 (riboflavine) est un cofacteur important pour les enzymes impliquées dans de nombreuses voies biologiques. Des études antérieures ont montré qu’une carence importante en vitamine B2 chez les nourrissons peut entraîner une anémie et des problèmes neurologiques.

Le rôle biologique principal de la carnitine est le métabolisme énergétique. Une carence en carnitine chez le nourrisson peut entraîner une hypoglycémie, ainsi qu’un risque de dysfonctionnement cardiaque et cérébral. Des études antérieures ont même suggéré que certaines femmes allaitantes pourraient avoir besoin d’augmenter leur consommation de produits animaux pour éviter les carences pendant l’allaitement. Cette étude suggère que l’influence d’un régime végétalien maternel sur ces deux nutriments importants dans le lait pourrait être moins importante que ce qui avait été suggéré précédemment.

Bien que l’étude présentée ici fasse état de concentrations sériques de carnitine libre et d’acétyl carnitine plus faibles chez les mères suivant un régime végétalien, il n’y a pas eu de différence notable dans les concentrations de carnitine dans le lait humain entre les groupes d’étude.

Commentant les résultats, le Dr Juncker résume : « Les résultats de notre étude suggèrent que les concentrations de vitamine B2 et de carnitine dans le lait humain ne sont pas influencées par la consommation d’un régime végétalien. Ces résultats suggèrent qu’un régime végétalien chez les mères allaitantes ne constitue pas un risque de développement d’une carence en vitamine B2 ou en carnitine chez les nourrissons allaités. Cette information est utile pour les mères qui allaitent et pour les banques de lait humain, qui collectent du lait pour les enfants prématurés qui ne reçoivent pas suffisamment de lait maternel.

Source : https://www.eurekalert.org/news-releases/988989

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *