Le jeûne jusqu’au coucher du soleil suggère un nouveau traitement potentiel pour les affections liées à l’obésité

Une étude du jeûne du ramadan de 30 jours montre des implications prometteuses

Selon une étude présentée lors de la Digestive Disease Week® (DDW) 2019, le jeûne du matin au coucher du soleil pendant 30 jours a augmenté les niveaux de protéines qui jouent un rôle crucial dans l’amélioration de la résistance à l’insuline et la protection contre les risques liés à une alimentation riche en graisses et en sucres L’étude, qui repose sur les pratiques de jeûne du Ramadan, une pratique spirituelle pour les musulmans, offre une nouvelle approche thérapeutique potentielle pour les affections liées à l’obésité, notamment le diabète, le syndrome métabolique et la stéatose hépatique non alcoolique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *