La vitamine D comme traitement adjuvant des ulcères du pied diabétique

L’ulcère du pied diabétique (UDP) est une combinaison de neuropathie et d’ischémie sur les membres inférieurs du patient diabétique. Il représente un lourd fardeau en termes de taux d’amputation des membres, de mortalité, d’invalidité, de charge économique et de qualité de vie pour les patients diabétiques. La guérison de l’UDP prend généralement de 3 à 6 mois, voire jusqu’à un an. Les patients atteints d’UDP présentent également un risque accru de carence en vitamine D. Or, la vitamine D a des effets sur la réponse immunitaire, la sécrétion d’insuline et la sensibilité. La longue durée de guérison de l’UDP pose un problème pour la santé du patient, son emploi, ses revenus, sa qualité de vie, son économie et ses soins de santé. Par conséquent, les chercheurs ont pour objectif de réaliser une méta-analyse pour évaluer la fiabilité de la supplémentation en vitamine D sur le résultat clinique de l’ulcère du pied diabétique.

Les chercheurs ont effectué une recherche documentaire systématique conformément à la directive PRISMA sur Cochrane Library, PubMed, Google Scholar, ProQuest, EBSCO et ScienceDirect du 16 au 24 juin 2022. L’effet de la supplémentation en vitamine D sur les patients souffrant d’ulcères du pied diabétique a été analysé à l’aide d’un outil de méta-analyse complet. La surface de l’ulcère, le cholestérol total, les triglycérides, la protéine C-réactive, l’HbA1c et la glycémie à jeun ont été évalués avec des intervalles de confiance à 95 % en utilisant des modèles à effets fixes ou à effets aléatoires.

Ils ont inclus 4 articles avec 197 personnes comme échantillon rapportant la capacité de la vitamine D comme traitement pour les patients atteints d’UDP. L’analyse groupée a montré des différences significatives en ce qui concerne la surface de l’ulcère, la vitamine D sérique, le cholestérol total, le glucose plasmatique à jeun, les triglycérides, la protéine C-réactive et l’HbA1c. Résultats non significatifs sur la vitesse de sédimentation des érythrocytes et les taux de lipoprotéines de haute densité.

La supplémentation en vitamine D est bénéfique en tant que traitement adjuvant de l’ulcère du pied diabétique. Elle peut accélérer la cicatrisation des plaies et diminuer la charge causée par les ulcères du pied diabétique.

Source :https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S2405457723000128

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *