La thérapie génique réduit l’obésité et inverse le diabète de type 2 chez la souris

Dans une étude publiée dans Genome Research, des chercheurs ont développé une thérapie génique qui réduit spécifiquement les tissus adipeux et inverse les maladies métaboliques liées à l’obésité chez les souris obèses.

Pour surmonter les effets secondaires des médicaments anti-obésité actuels, les chercheurs de Jee Young Chung et ses collègues ont mis au point un traitement spécifique de silençage génique contre un gène du métabolisme des acides gras, Fabp4.
Démontrant que cette méthode d’administration fonctionnait bien dans les cellules, Chung et ses collègues ont testé leur traitement sur des souris obèses.
Les souris ont été nourries avec un régime alimentaire riche en graisses entraînant l’obésité et une résistance à l’insuline.
La répression de Fabp4 a entraîné une réduction de 20% du poids corporel et une amélioration de la résistance à l’insuline et de l’inflammation après seulement six semaines de traitement.
Cependant, bien que cette thérapie affiche des résultats prometteurs chez la souris, d’autres études sont nécessaires avant de pouvoir l’utiliser dans le traitement clinique contre la maladie humaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *