La supplémentation en vitamine D peut aider à traiter les symptômes non moteurs liés à la maladie de Parkinson

Dans une étude Acta Neurologica Scandinavia portant sur 182 patients atteints de la maladie de Parkinson et 185 témoins sains, les patients atteints de la maladie de Parkinson avaient des niveaux de vitamine D dans leur sang significativement inférieurs.

De plus, les patients ayant des niveaux de vitamine D inférieurs étaient plus susceptibles de tomber et de souffrir de problèmes de sommeil, de dépression et d’anxiété.
Les résultats suggèrent que la supplémentation en vitamine D peut aider à traiter les symptômes non moteurs associés à la maladie de Parkinson.
« Étant donné que divers symptômes non moteurs imposent un fardeau aux personnes atteintes de la maladie de Parkinson et à leurs soignants, la vitamine D pourrait être un traitement d’appoint potentiel pour améliorer ces symptômes négligés. « 
Auteur principal Chun Feng Liu, MD, PhD, Deuxième hôpital affilié de l’Université de Soochow, Chine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *