La supplémentation en fibres d’avoine atténue l’inflammation intestinale et améliore la barrière muqueuse intestinale en agissant sur les métabolites dérivés du microbiote intestinal chez les souris LDLR−/−

Les fibres d’avoine modifient le profil des métabolites dérivés du microbiote intestinal.

– Les fibres d’avoine inhibent l’inflammation intestinale et artérielle.
– Les fibres d’avoine améliorent la barrière muqueuse intestinale chez les souris LDLR-/-.
Les métabolites dérivés du microbiote intestinal sont impliqués dans l’inflammation intestinale, qui peut affecter le développement des plaques d’athérome. Des études précédentes ont montré que les fibres d’avoine peuvent retarder la progression de l’athérosclérose en améliorant le métabolisme des lipides. L’objectif de cette étude était d’évaluer comment les fibres d’avoine agissent sur les métabolites dérivés du microbiote intestinal, inhibent l’inflammation intestinale et protègent la barrière muqueuse intestinale.
Dans l’ensemble, la présente étude a révélé que l’alimentation en fibres d’avoine atténuait efficacement le développement de l’athérosclérose, au moins en partie en affectant les métabolites dérivés du microbiote intestinal, en inhibant la réponse inflammatoire intestinale et en maintenant l’intégrité de la barrière muqueuse intestinale.
Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *