La restriction calorique associée à une alimentation faible en gras aide à protéger le cerveau des souris vieillissantes

Un régime faible en gras et un apport calorique limité ont empêché l’activation inflammatoire induite par le vieillissement de la microglie; l’exercice était significativement moins efficace que la restriction calorique pour prévenir ces changements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *