La carence en calcium pendant la grossesse affecte la résistance à l’insuline chez la progéniture

La prévalence d’un apport insuffisant en calcium est beaucoup plus élevée chez les femmes, qui bénéficieraient le plus d’une augmentation de leur consommation de produits laitiers [123,124].

La carence en Ca de la mère pendant la grossesse peut affecter la régulation épigénétique de l’expression des gènes et induire ainsi différents phénotypes métaboliques, tels que la résistance à l’insuline, chez leur progéniture (Figure 2). L’épigénome est une cible importante des modifications environnementales. La programmation développementale de la résistance à l’insuline est potentiellement réversible par des interventions nutritionnelles pendant les périodes de plasticité développementale.

Source:

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/labs/pmc/articles/PMC8268058/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *