Impact des flavonols sur les biomarqueurs cardiométaboliques

Plusieurs études épidémiologiques ont établi un lien entre les flavonols et le risque réduit de maladie cardiovasculaire (MCV).

Cependant, une certaine hétérogénéité dans les réponses physiologiques individuelles à la consommation de ces composés a été identifiée. Cette méta-analyse visait à étudier l’effet de la supplémentation en flavonols sur les biomarqueurs du risque de MCV tels que les lipides sanguins, la pression artérielle et la glycémie, ainsi que les facteurs affectant leur variabilité interindividuelle.
En conclusion, la consommation de flavonol a amélioré les biomarqueurs du risque de MCV, cependant, le pays d’origine et l’état de santé peuvent influencer l’effet de l’apport de flavonol sur les taux de lipides sanguins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *