Vitamine B12 : Pourquoi les aliments carnés sont-ils nécessaires ? – Review

1024px-FoodMeat

Les aliments d’origine animale, provenant principalement des animaux ruminants, sont une source inestimable de vitamine B12. Cette dernière est probablement la plus importante parmi les vitamines du complexe B. Les auteurs de cette review nous montrent que les aliments d’origine animale sont la meilleure source en vitamine B12. Le lait de vache présente des teneurs en B12 beaucoup moins élevées que la viande des ruminants. Mais il n’en demeure pas moins qu’il reste une bonne source de vitamine B12 car sa teneur en celle-ci est relativement stable comparée à sa teneur dans les viandes de ruminants qui, elle, varient selon plusieurs facteurs. Cette review est essentielle à la compréhension de la teneur des aliments en B12 car les auteurs ont analysés une multitude de papiers scientifiques concernant les facteurs qui influencent la teneur des aliments en vitamine B12.

Résumé :

“La vitamine B12 est synthétisée exclusivement par les micro-organismes; par conséquent, les humains doivent l’absorber à partir de la nourriture. Les aliments provenant d’animaux ruminants sont une excellente source de vitamine B12, donc les produits laitiers et produits carnés jouent un rôle important afin d’atteindre les besoins de 3,0 µg en vitamine B12 selon les recommandations quotidiennes officielles. Les concentrations en vitamine B12 varient dans les aliments d’origine animale (ruminants), les plus fortes concentrations sont retrouvées dans les abats tels que le foie et les reins. En comparaison, les produits laitiers ont des quantités beaucoup plus faibles de vitamine B12. Dans le lait de vache, la concentration de B12 est stable par rapport à la race, l’alimentation, la saison et le stade de lactation, mais dans la viande de ruminants, la quantité de B12 peut varier en fonction de l’alimentation et de l’élevage de l’animal ainsi que la coupe de la viande choisie et sa préparation. La transformation des aliments pour ruminants, y compris le traitement thermique, diminue habituellement la concentration en vitamine B12. Cette revue résume la teneur en B12 des aliments et examine l’impact de la transformation des aliments sur la teneur en vitamines. La contribution des sources alimentaires de ruminants à l’apport en B12 est spécifiquement évaluée, avec la prise en compte de sa biodisponibilité.”

 

Lire la review :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26024497

 

Lire aussi :

 

Carence en vitamine B12 : un facteur de risque cardiovasculaire ? Review

Traiter la dépression par les vitamines B9 et B12 ? – Review

Les mystères des vitamines du complexe B enfin dévoilés

Un régime vegan est mauvais pour la santé vous disent les allemands

Choline : Identification du cancer des ovaires – Review

Vitamine B2 : Riboflavine un antioxydant aussi puissant que la vitamine C – Review

La vitamine B5 : pourquoi vous n’avez pas besoin de suppléments en B5 ?

La vitamine B3 ou niacine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *