Une étude révèle que les collations à base d’amandes améliorent la santé intestinale.


Manger une poignée d’amandes par jour augmente considérablement la production de butyrate, un acide gras à chaîne courte qui favorise la santé intestinale.

Une équipe de chercheurs du King’s College de Londres a étudié l’impact des amandes entières et moulues sur la composition des microbes intestinaux. L’étude, publiée aujourd’hui dans l’American Journal of Clinical Nutrition, est financée par l’Almond Board of California.

Le microbiome intestinal est constitué de milliers de micro-organismes vivant dans l’intestin. Ceux-ci jouent un rôle essentiel dans la digestion des nutriments et peuvent avoir une influence positive ou négative sur notre santé, notamment sur nos systèmes digestif et immunitaire. Les mécanismes par lesquels les microbiomes intestinaux ont un impact sur la santé humaine font encore l’objet de recherches, mais il semble que la consommation de certains types d’aliments puisse influencer positivement les types de bactéries présentes dans notre intestin ou ce qu’elles y font.

Les chercheurs du King’s College de Londres ont recruté 87 adultes en bonne santé qui consommaient déjà moins que la quantité recommandée de fibres alimentaires et qui grignotaient des en-cas malsains typiques (chocolat, chips, etc.). Les participants ont été répartis en trois groupes : l’un a remplacé ses en-cas par 56 g d’amandes entières par jour, l’autre par 56 g d’amandes moulues par jour, et le groupe témoin a mangé des muffins à l’énergie équivalente. L’essai a duré quatre semaines.

Les chercheurs ont constaté que le taux de butyrate était significativement plus élevé chez les personnes ayant mangé des amandes que chez celles ayant consommé le muffin. Le butyrate est un acide gras à chaîne courte qui constitue la principale source de carburant pour les cellules qui tapissent le côlon. Lorsque ces cellules fonctionnent efficacement, les conditions idéales sont réunies pour que les microbes intestinaux se développent, que la paroi intestinale soit solide, sans fuites ni inflammation, et que les nutriments soient absorbés.

Aucune différence significative n’a été observée en ce qui concerne le temps de transit intestinal (le temps que mettent les aliments à traverser l’intestin), mais les personnes ayant mangé des amandes entières sont allées à la selle 1,5 fois de plus par semaine que les autres groupes. Ces résultats suggèrent que la consommation d’amandes pourrait également profiter aux personnes souffrant de constipation.

Les tests ont montré que la consommation d’amandes entières et moulues améliorait le régime alimentaire des personnes, avec des apports plus élevés en acides gras monosaturés, en fibres, en potassium et autres nutriments importants par rapport au groupe témoin.

L’auteur principal, le professeur Kevin Whelan, chef du département des sciences nutritionnelles au King’s College de Londres, a déclaré : “L’impact du microbiote intestinal sur la santé humaine passe en partie par la production d’acides gras à chaîne courte, comme le butyrate. Ces molécules servent de source de carburant pour les cellules du côlon, elles régulent l’absorption d’autres nutriments dans l’intestin et contribuent à équilibrer le système immunitaire. Nous pensons que ces résultats suggèrent que la consommation d’amandes peut bénéficier au métabolisme bactérien d’une manière qui a le potentiel d’influencer la santé humaine.”

Source :https://www.kcl.ac.uk/news/snacking-on-almonds-boosts-gut-health

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *