Un régime riche en sel n’est pas seulement mauvais pour la pression artérielle, mais aussi pour le système immunitaire.


Telle est la conclusion d’une étude en cours sous la direction de l’hôpital universitaire de Bonn.

Les souris nourries avec un régime riche en sel souffraient d’infections bactériennes beaucoup plus graves. Les volontaires humains qui ont consommé six grammes supplémentaires de sel par jour ont également montré des déficits immunitaires prononcés. Cette quantité correspond à la teneur en sel de deux repas de restauration rapide.
Cinq grammes par jour, pas plus: c’est la quantité maximale de sel que les adultes devraient consommer selon les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Cela correspond approximativement à une cuillère à café . Cependant, de nombreux Allemands dépassent considérablement cette limite: les chiffres de l’Institut Robert Koch suggèrent qu’en moyenne, les hommes en consomment dix, les femmes plus de huit grammes par jour.
Cette constatation est inattendue, car certaines études pointent dans la direction opposée. Par exemple, les infections par certains parasites cutanés chez les animaux de laboratoire guérissent beaucoup plus rapidement si ceux-ci consomment un régime riche en sel: les macrophages, qui sont des cellules immunitaires qui attaquent, mangent et digèrent les parasites, sont particulièrement actives en présence de sel. Plusieurs médecins ont conclu de cette observation que le chlorure de sodium a généralement un effet renforçant l’immunité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *