Tout savoir sur les boutons de fièvre

herpesphil_1573_lores

Regardons ensemble les 8 étapes du développement du bouton de fièvre, et ce que vous pouvez faire maintenant pour réduire la gravité, l’inconfort et la durée de votre bouton de fièvre.

les étapes douloureuses (de la deuxième à la huitième étape) sont les étapes actives qui sont très contagieuses. Habituellement 3 à 4 semaines est la durée de vie moyenne d’un bouton de fièvre. Tout dépend de votre santé et de votre choix de traitements pour chacune des étapes douloureuses.

Etape 1 (latente) : Durant cette étape le virus herpès se cache dans les ganglions nerveux près de l’arrière de la mâchoire sur le même côté que votre bouton de fièvre apparaît généralement. Le virus herpès peut «dormir» pendant des semaines ou des années sans incident. Le système immunitaire le garde sous contrôle. Quand il y a du stress dans une autre partie de votre corps, vos défenses peuvent baisser à cet endroit. Le virus herpès pourra donc s’échapper et se déplacer à la surface de la peau où il va commencer à se reproduire et c’est à ce moment où commenceront les stades douloureux actifs.

Etape 2 (prodrome) : Le cycle du bouton de fièvre commence ici. Le virus herpès se déplace vers le bas des terminaisons nerveuses à la surface de la peau. Ce mouvement provoque des démangeaisons ou un picotement dans la zone cible. Vous remarquerez peut-être une sensation de brûlure ou de sécheresse. Cette étape peut durer de quelques heures à quelques jours avant d’entrer dans les plus intenses stades douloureux.

Etape 3 (inflammation) : Le virus est maintenant arrivé à la surface et commencera son cycle de reproduction en entrant les cellules par l’extrémité du nerf. Cela provoque un gonflement et une rougeur au niveau du site du bouton de fièvre car vos cellules réagissent à l’envahissement par l’herpès.

Etape 4 (Préfièvre) : Les boutons de fièvre à ce stade sont définis par l’apparition de vésicules douloureuses froides. Un bouton de fièvre n’est pas un gros blister, mais un groupement de petites poches appelées vésicules. Ces vésicules minuscules, ressemblent à des boutons durs ou des bosses rouges qui sont douloureusement sensibles au toucher.

Etape 5 (plait ouverte) : C’est la plus douloureuse et contagieuse de toutes les étapes. Toutes les vésicules s’ouvrent et fusionnent pour créer une grande plait ouverte. Selon la gravité, vous pouvez développer une fièvre et des ganglions lymphatiques enflés sous la mâchoire.
Le fluide s’associe avec des virus d’herpès nouveau-nés. En touchant ce fluide, vous pouvez facilement le propager à une autre partie de votre corps ou à quelqu’un d’autre, soit par contact direct ou par des objets partagés tels que les serviettes, les téléphones et les robinets.

Etape 6 (encroûtement) : Un bouton de fièvre développera une croûte jaunâtre, à ce stade il commence enfin à cicatriser. Votre bouton de fièvre est encore douloureux à ce stade. Plus douloureux, cependant, lorsque vous déplacez ou étirez vos lèvres, comme vous le ferez en souriant par exemple.

Etape 7 (guérison) : La surface devient plus croûteuse, et le bouton commencent la guérison de l’intérieur. Comme il y aura de nouvelles cellules de la peau sous la croûte, vous ferez probablement l’expérience de démangeaisons, de l’irritation voir de la douleur. Votre virus herpès est maintenant en retrait vers la zone de ganglions nerveux où il va se rendormir jusqu’à la prochaine occasion.

Etape 8 (Post-fièvre) : Les boutons de fièvre à ce stade ne sont plus visible et votre peau a totalement guéri. Sous votre nouvelle peau, la guérison est toujours en cours et les cellules détruites sont entrain de se régénérer. Cela produit une tache rouge qui peut persister pendant 2 à 14 jours en fonction de votre capacité de guérison individuelle. Vous êtes toujours contagieux jusqu’à ce que cette tache rouge disparaisse. Cette attente est la plus frustrante des stades douloureux du bouton de fièvre.

 

Ce que vous pouvez faire :
les experts conviennent que les médicaments utilisés dans ces cas, sont principalement des traitements de confort pour les étapes douloureuses. Certains contiennent des agents engourdissant qui réduisent considérablement votre douleur. Certains médicaments contiennent un antibactérien pour prévenir les infections secondaires. Aucun de ces médicaments antiherpès ne se sont révélés effectivement efficace dans le raccourcissement de la durée des étapes douloureuses.

La science médicale a travaillé fébrilement sur un remède pour le virus de l’herpès, mais n’ont pas encore eu un réel succès dans le développement d’un remède efficace contre les boutons de fièvre. Les antiviraux et les anti-inflammatoires non stéroïdiens ont été un échec lamentable pour la plupart.

De plus en plus de médecins conviennent maintenant qu’il y a des moments où la science naturelle semble juste être le meilleur choix et souvent, notre seul choix. Cela est certainement vrai en ce moment pour l’herpès.

Des études techniques ont montré des remèdes de sciences naturelles peuvent réduire l’apparition de boutons de fièvre à pas moins de 79%. Effectivement dans certains cas ces remèdes empêcherais vos boutons de fièvre d’avoir lieu tout simplement.
Si vous êtes victime de bouton de fièvre, vous seriez bien avisé de vous pencher sur ces remèdes naturels puissants sans délai pour guérir ou prévenir vos boutons de fièvre.

Un mélange de propolis, de ganoderma lucidum, clou de girofle, gingembre, amygdaline (vitamine B18), avec en plus une cryothérapie adéquate et un éventuellement une réduction significative des aliments à index glycémique élevé (2h après ingestion de l’équivalent de deux gâteaux au chocolat, les capacités de défense immunitaire sont divisées par 10) permettra une rémission plus rapide et des symptômes plus modérés.

La prévention est la base. Prenez soin de votre système immunitaire et de votre potentiel énergétique. Plus souvent vous serez fatigué, plus vous développerez des boutons de fièvre.

 

CONCLUSION:

Le bouton de fièvre est le signe ultime d’un épuisement métabolique et immunitaire profond. La répétition régulière d’apparition des boutons de fièvre doit être considérée avec beaucoup d’attention et les causes doivent être élucidées car cela témoigne d’une fragilité immunitaire accrue qui pourrait conduire à des maladies plus graves.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *