Supplémentation en arginine et glutamine sur les taux de transthyrétine chez les grands brûlés


L’objectif de cette étude était d’examiner l’influence d’une supplémentation en immunomodulateurs arginine et glutamine sur les niveaux de transthyrétine chez les patients brûlés.

Cette revue systématique a suivi le protocole proposé et enregistré dans PROSPERO (CRD42021239526) et a été réalisée en suivant la liste de contrôle PRISMA pour les revues systématiques. Quarante-quatre études ont été évaluées. Sur ces 44, nous en avons inclus 6 pour une analyse complète.

Dans cinq des six essais cliniques, la glutamine était l’immunomodulateur le plus utilisé (0,5 g-kg-d-1 ou 12-14 g/j), suivie par l’arginine dans trois des essais cliniques (10-14 g/j chez les adultes ou 2% de la valeur énergétique totale chez les enfants). Selon les conclusions de ces études, les patients ayant reçu l’un ou l’autre de ces suppléments ont présenté les résultats suivants : augmentation des valeurs de la transthyrétine, de la réponse lymphoproliférative et de la glutamine sérique, ainsi qu’un séjour plus court dans l’unité de soins intensifs, une réduction significative des valeurs de la protéine C-réactive et une tendance à une guérison plus rapide des brûlures par rapport aux groupes témoins.

Au vu du contenu de la présente revue, il est possible d’affirmer que la supplémentation en immunomodulateurs chez les patients brûlés est une stratégie efficace pour leur traitement, et que l’offre nutritionnelle adéquate peut être un prédicteur d’une issue favorable. Cependant, en ce qui concerne l’augmentation des valeurs de la transthyrétine, ce résultat doit être considéré avec réserve car les valeurs peuvent être modifiées par l’activité inflammatoire, et pas nécessairement liées à l’utilisation d’un supplément.

Les détails par ici :https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0899900722000703

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *