Mitochondries et maladies gingivales


Histoire des mitochondries

Voici un récit qui se déroule comme le meilleur conte de science-fiction jamais écrit. C’est la relation entre les bactéries et les mitochondries, et éventuellement la maladie des gencives. Il y a très longtemps – environ 4 milliards d’années – la vie a commencé sur Terre en tant qu’organisme unicellulaire sans noyau. Il y a environ 2 milliards d’années, les bactéries étaient parmi les premiers organismes vivants. Certaines de ces bactéries unicellulaires se nourrissaient de composés organiques pour créer de l’énergie. Ces bactéries ont créé du dioxyde de carbone et de l’hydrogène en tant que déchets. D’autres organismes unicellulaires existant à la même époque ne se nourrissaient que de dioxyde de carbone et d’hydrogène. Puis, un événement extraordinaire et bouleversant s’est produit.

L’endosymbiose est l’hypothèse selon laquelle les mitochondries qui sont des bactéries libérant du CO2 ont pénétré dans certains de ces organismes unicellulaires et ont permis de créer de l’énergie pour ces cellules les transformant en cellules hétérotrophes par la suite dépendant totalement des mitochondries pour produire leur énergie.

Le développement progressif de ces structures a finalement conduit à la constitution des cellules humaines, chacune avec des machines à produire de l’énergie autonome. L’origine de cette machine à produire de l’énergie était une bactérie ancienne.

Chaque cellule de notre corps, à l’exception des globules rouges, possède des mitochondries pour créer l’énergie nécessaire à sa survie. Les mitochondries sont intégrées au cytoplasme de nos 10 trillions de cellules humaines.

Fonctions des mitochondries

La production d’énergie n’est pas le seul objectif des mitochondries. Les mitochondries produisent également de la chaleur si nécessaire, facilitent la signalisation du calcium dans la cellule hôte et dans tout le corps, et induisent la mort cellulaire (apoptose) lorsque la cellule hôte est endommagée de façon irréparable. En outre, les mitochondries régulent l’insuline dans la cellule, synthétisent le cholestérol et d’autres stéroïdes et participent à d’autres fonctions requises par les cellules spécialisées.

Une autre fonction essentielle des mitochondries est d’interagir étroitement avec d’autres organites de la cellule, en particulier les peroxysomes, afin de créer l’homéostasie cellulaire.

Les mitochondries produisent des radicaux libres qui doivent être neutralisés. Si les mitochondries sont endommagées de manière irréparable, la cellule ne pourrait pas fonctionner comme elle avait été conçue. Par exemple, une cellule fibroblastique en se différenciant a une cellule odontoblastique a besoin d’énergie pour que cette dernière puisse produire de la dentine. Une cellule cérébrale ne pourrait pas fonctionner comme telle si la mitochondrie est altérée. Il en est de même pour les cellules du tissu gingival. Dans certaines situations, la cellule peut commencer à se répliquer de manière incontrôlée et devenir cancéreuse.

Maladie des gencives et mitochondries

Lorsque tout fonctionne correctement, les mitochondries sont en bonne santé et fonctionnent parfaitement. Les problèmes apparaissent lorsque le fonctionnement des mitochondries est compromis. La maladie des gencives est un résultat du dysfonctionnement de la mitochondrie dans les cellules du tissu gingival. Les mitochondries saines sont soutenues par des aliments riches en nutriments, une activité régulière, un sommeil réparateur et une réduction du stress.

En outre, le microbiome intestinal est important pour la santé des mitochondries. Les bactéries bénéfiques présentes dans l’intestin produiront du butyrate, d’autres acides gras à chaîne courte, du lactate à partir des fibres ainsi que de l’urolithine-A à partir de tanins alimentaires. Ces métabolites de bactéries bénéfiques nourrissent les mitochondries, soutiennent les cellules qui tapissent le côlon et augmentent en réalité la diversité des bactéries intestinales bénéfiques.

La vitamine K2 est un autre nutriment important car elle est produite par des bactéries intestinales saines. Cette vitamine est également disponible dans certains aliments fermentés, jaune d’œufs et produits laitiers de bonne qualité. La vitamine K2 semble aider les mitochondries en augmentant leur capacité à créer de l’énergie.

Qu’est-ce qui pourrait causer un dysfonctionnement des mitochondries ? 

Les mitochondries peuvent s’endommager lorsque :

– Les nutriments nécessaires ne sont pas disponibles dans l’intestin

– L’énergie créée par les mitochondries est inférieure aux radicaux libres qu’ils produisent

– Les mitochondries sont incapables de se réparer ou d’augmenter leur nombre dans leurs cellules hôtes.

– Certains éléments environnementaux et médicaments peuvent être toxiques pour les mitochondries. Ceux-ci comprennent les xéno-œstrogènes (imitateurs d’œstrogènes) présents dans l’environnement, l’acétaminophène (Tylenol), les statines (médicaments anticholestérol), le glyphosate (Roundup) et les métaux lourds comme le plomb, le mercure et l’aluminium.

Références :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23479854

https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_endosymbiotique

https://www.quora.com/How-does-mitochondria-affect-teeth?fbclid=IwAR1Ke6x2BuPWw7RCeGlKwyuY8ZFbIsHLzSE2ByxV2BFWmXeGSeriOAz02Y0

http://spiralconnect.univ-lyon1.fr/spiral-files/download?mode=inline&data=1248161

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *