Message du Secrétaires


D’une manière générale, il convient de consommer l’excès de sucre transformé avec modération.

Les Dietary Guidelines for Americans 2020-2025 recommandent de maintenir les sucres ajoutés à moins de 10 % de l’apport calorique quotidien total d’une personne.
Les personnes atteintes d’arthrite peuvent vouloir être particulièrement conscientes de leur consommation de sucre.
Une enquête de 2017Source de confiance auprès de 217 personnes vivant avec la polyarthrite rhumatoïde a demandé aux participants quels aliments déclenchaient leurs symptômes. Les sucreries étaient le principal coupable : 12,7% ont déclaré que le sucre était un déclencheur, et 12,4% ont blâmé les desserts.
Il est important de noter qu’il s’agit d’une enquête qui ne fait que représenter une association signalée par les participants. En outre, l’étude portait essentiellement sur des femmes blanches, et n’est donc pas représentative de la population plus large des personnes atteintes d’arthrite.
Les chercheurs ont étudié les effets du sucre sur l’organisme afin de comprendre comment le sucre peut augmenter le risque de développer l’arthrite ou aggraver les symptômes existants de cette maladie.
Voici quelques études et résultats :
Perturbations du microbiome intestinal
Le microbiome intestinal est l’écosystème de bactéries et d’organismes présents dans le système digestif.
Plusieurs études suggèrent que le microbiome intestinal des personnes atteintes d’arthrite pourrait être différent de celui des personnes non atteintes d’arthrite. Ce phénomène a été étudié chez des personnes souffrant à la fois d’arthrite rhumatoïde (Source de confiance) et d’arthrose (Source de confiance).
Une étude de 2015Trusted Source a révélé que le traitement de la polyarthrite rhumatoïde rétablissait partiellement un microbiome intestinal normal. Elle a également constaté que les perturbations du microbiome intestinal étaient corrélées aux symptômes de l’arthrite.
Inflammation
Le sucre peut provoquer, et aggraver, une inflammation dans l’organisme. Une revue systématique de 2018Trusted Source a trouvé un lien entre l’inflammation chronique et la consommation de grandes quantités de sucre en excès.
Étant donné que les personnes atteintes d’arthrite ont déjà beaucoup d’inflammation dans leur corps, tout ce qui peut augmenter cette inflammation peut être nocif.
D’autres recherches semblent confirmer le lien entre l’arthrite et la consommation de sucre.
Une étude de 2014Source sûre a suivi 186 900 femmes qui ont participé à deux études à long terme. Les chercheurs ont constaté que les femmes qui consommaient plus d’un soda sucré par jour avaient une augmentation de 63% de leur risque de développer une polyarthrite rhumatoïde séropositive, mais pas séronégative.
Cette association a persisté même lorsque les chercheurs ont contrôlé d’autres facteurs liés à l’alimentation et au mode de vie.
Cependant, le sucre n’est peut-être pas le seul responsable. Selon une étude de 2018, un régime alimentaire riche en aliments transformés et comprenant du sucre pourrait être tout aussi dommageable. Les chercheurs ont constaté qu’un régime occidental standard, défini par un apport élevé en sucre, une faible teneur en fibres et une forte teneur en graisses saturées, peut augmenter l’inflammation.
Les chercheurs ont également souligné que ce type de régime peut augmenter la résistance à l’insuline et l’obésité, qui sont deux facteurs de risque de la polyarthrite rhumatoïde.
Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *