Même les jumeaux identiques réagissent différemment à la nourriture


La plus grande étude en cours du genre montre que les réactions des gens à la nourriture varient en fonction de facteurs très divers.

Ces découvertes font partie de la plus grande étude scientifique en son genre, réalisée par des chercheurs du King’s College London (KCL) au Royaume-Uni et du Massachusetts General Hospital de Boston – en collaboration avec la société de science nutritionnelle ZOE -.
Dans l’étude TwinsUK, le professeur Spector et son équipe ont examiné 14 000 jumeaux identiques et non identiques dans le but de comprendre les causes de diverses maladies chroniques et de faire la distinction entre ce qui peut être un déclencheur génétique ou environnemental.
Deuxièmement, dans le cadre du nouveau projet de recherche à grande échelle intitulé “PREDICT 1”, le professeur Spector et ses collègues ont développé les conclusions de TwinsUK en examinant les réactions biologiques de 1 100 participants à certains aliments sur une période de 14 jours.
Étonnamment, les recherches ont également révélé que les informations sur les étiquettes nutritionnelles des aliments – telles que les matières grasses, les protéines et les glucides – représentaient moins de 40% de la différence entre les réactions biologiques des personnes à des aliments ayant un contenu calorique similaire.
L’équipe explique que ces résultats suggèrent que des facteurs tels que les différences individuelles de métabolisme, de microbiome intestinal, d’horaires, de choix de repas et d’activité physique sont tout aussi importants que le contenu nutritionnel de l’aliment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *