L’impact de l’épigénétique nutritionnelle et environnementale sur la santé et les maladies humaines


L’épigénétique environnementale décrit la manière dont les facteurs environnementaux affectent l’épigénétique cellulaire et, partant, la santé humaine. Les marques épigénétiques modifient la conformation spatiale de la chromatine pour réguler l’expression des gènes. Les facteurs environnementaux ayant des effets épigénétiques comprennent les comportements, la nutrition, les produits chimiques et les polluants industriels. Les mécanismes épigénétiques sont également impliqués pendant le développement in utero et au niveau cellulaire, de sorte que les expositions environnementales peuvent nuire au fœtus en altérant l’épigénome de l’organisme en développement pour modifier le risque de maladie plus tard dans la vie. En revanche, les composants alimentaires bioactifs peuvent déclencher des modifications épigénétiques protectrices tout au long de la vie, l’alimentation en début de vie étant particulièrement importante. Au-delà de la génétique, l’état de santé général d’un individu peut être considéré comme l’intégration de nombreux signaux environnementaux qui commencent dès la gestation et agissent par le biais de modifications épigénétiques.

Cette revue explore la manière dont l’environnement affecte l’épigénome dans la santé et la maladie, avec un accent particulier sur le cancer. Comprendre les effets moléculaires du comportement, des nutriments et des polluants pourrait être utile pour développer des stratégies préventives et des programmes de santé personnalisés. En outre, en restaurant la différenciation cellulaire, les médicaments épigénétiques pourraient représenter une stratégie potentielle pour le traitement de nombreuses maladies, dont le cancer.

Les détails par ici : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6275017/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *