Les prébiotiques peuvent «limiter la croissance du cancer en renforçant l’immunité»


La recherche sur des modèles murins suggère que deux prébiotiques – la mucine et l’inuline – pourraient inhiber la croissance des tumeurs du mélanome en stimulant la réponse immunitaire.

Il reste cependant un long chemin à parcourir jusqu’à ce que les scientifiques puissent confirmer l’efficacité de cette approche chez l’homme.
De nouvelles recherches demandent si les prébiotiques peuvent jamais jouer un rôle dans le traitement du cancer.
Les prébiotiques sont des composés naturels qui stimulent la croissance et l’activité des bactéries bénéfiques.
Pour cette raison, les chercheurs ont récemment intensifié leurs efforts pour en savoir plus sur la façon dont les prébiotiques pourraient influencer divers mécanismes biologiques.
Certaines recherches suggèrent que s’ils sont utilisés correctement, ces composés pourraient même aider à lutter contre différents types de problèmes de santé.
Une nouvelle étude publiée ce mois-ci dans Cell Reports indique que la mucine et l’inuline prébiotiques pourraient aider à stimuler la réponse immunitaire contre les tumeurs du mélanome.
La recherche provient d’investigateurs affiliés au Sanford Burnham Prebys Medical Discovery Institute de La Jolla, en Californie. Les chercheurs ont utilisé des modèles de souris pour étudier le potentiel d’utilisation des prébiotiques pour traiter le mélanome.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *