Les isoflavones de soja préviennent les dommages neurodégénératifs induits par l’atrazine en induisant l’autophagie


• Les isoflavones de soja atténuent les dommages induits par l’atrazine aux neurones dopaminergiques.

• Les isoflavones de soja présentent des activités antioxydantes, anti-inflammatoires et anti-apoptotiques.
• La neuroprotection médiée par les isoflavones de soja a été associée à une autophagie accrue.
• Une autophagie accrue était associée à une altération de l’activité de la voie mTOR − BEX2.
• Les isoflavones de soja peuvent protéger contre la neurotoxicité induite par l’atrazine chez les humains exposés.
Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *