Les athlètes d’élite ont une mauvaise santé bucco-dentaire malgré un brossage deux fois par jour


Les athlètes d’élite présentent des taux élevés de maladies bucco-dentaires, bien qu’ils se brossent les dents plus fréquemment que la plupart des gens, selon une nouvelle étude de l’UCL.

Les résultats, publiés dans le British Dental Journal, mettent en évidence le potentiel d’amélioration car la plupart des athlètes ont exprimé le souhait de modifier leur comportement en matière d’hygiène bucco-dentaire afin d’améliorer leur santé bucco-dentaire.
L’équipe de recherche de l’Eastman Dental Institute de l’UCL a interrogé 352 athlètes olympiques et professionnels dans 11 sports, dont le cyclisme, la natation, le rugby, le football, l’aviron, le hockey, la voile et l’athlétisme, lors d’un contrôle dentaire des athlètes masculins et féminins mesurant les caries dentaires, la santé des gencives et l’érosion par acide.
Les chercheurs ont également demandé aux athlètes ce qu’ils faisaient pour garder leur bouche, leurs dents et leurs gencives en bonne santé.
Les examens dentaires ont révélé des quantités substantielles de maladies bucco-dentaires, comme le rapporte un article de 2018, constatant que près de la moitié (49,1 %) avaient des caries dentaires non traitées, la grande majorité présentait des signes précoces d’inflammation des gencives, et près d’un tiers (32 %) ont déclaré que leur santé bucco-dentaire avait un impact négatif sur leur entraînement et leurs performances.
Les athlètes d’élite ont une santé bucco-dentaire médiocre malgré les efforts qu’ils déploient pour prendre soin de leurs dents : cette nouvelle étude a révélé que 94 % d’entre eux déclaraient se brosser les dents au moins deux fois par jour et 44 % se nettoyer régulièrement les espaces interdentaires (fil dentaire) – des chiffres nettement supérieurs à ceux de la population générale (75 % pour le brossage biquotidien et 21 % pour le fil dentaire).
Les chercheurs ont constaté que les athlètes consomment régulièrement des boissons sportives (87 %), des barres énergétiques (59 %) et des gels énergétiques (70 %), qui sont connus pour endommager les dents.
“Nous avons constaté que la majorité des athlètes interrogés dans le cadre de notre enquête ont déjà de bonnes habitudes en matière de santé bucco-dentaire, dans la mesure où ils se brossent les dents deux fois par jour, vont régulièrement chez le dentiste, ne fument pas et ont une alimentation générale saine”, a déclaré la chercheuse Julie Gallagher (UCL Eastman Dental Institute Centre for Oral Health and Performance).
“Cependant, ils consomment fréquemment des boissons pour sportifs, des gels et des barres énergétiques pendant l’entraînement et la compétition. Le sucre contenu dans ces produits augmente le risque de carie dentaire et leur acidité accroît le risque d’érosion. Cela pourrait contribuer aux niveaux élevés de carie dentaire et d’érosion par acide que nous avons observés lors des contrôles dentaires.”
L’étude s’appuie sur les recherches menées par le Centre depuis les Jeux olympiques de Londres 2012, sous la direction du professeur Ian Needleman. Les résultats précédents ont suggéré que les athlètes d’élite peuvent également être confrontés à un risque élevé de maladie bucco-dentaire en raison d’une bouche sèche pendant un entraînement intensif.
Fait encourageant, les athlètes interrogés ont déclaré qu’ils envisageraient d’adopter des habitudes d’hygiène bucco-dentaire encore meilleures pour lutter contre ce problème et une étude d’intervention a déjà été pilotée.
Le Dr Gallagher a déclaré : “Les athlètes étaient prêts à envisager des changements de comportement tels que l’utilisation supplémentaire de fluor dans les bains de bouche, des visites dentaires plus fréquentes et la réduction de leur consommation de boissons pour sportifs, afin d’améliorer leur santé bucco-dentaire.”
“Nous avons par la suite demandé à certains d’entre eux et aux membres de l’équipe de soutien de nous aider à concevoir une étude d’intervention en matière de santé bucco-dentaire, basée sur la théorie contemporaine du changement de comportement et nous publierons les résultats prochainement.”
Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *