Les acides gras oméga-3 ne protègent pas contre le cancer


Une consommation accrue d’acides gras oméga 3 est largement promu dans le monde à cause d’une croyance commune qu’il protégera contre, ou même inverse, des maladies telles que le cancer, les crises cardiaques et accidents vasculaires cérébraux.

Mais deux revues systématiques publiées aujourd’hui constatent que les suppléments d’oméga 3 peuvent réduire légèrement la mortalité et les événements liés aux maladies coronariennes, mais augmenter légèrement le risque de cancer de la prostate. Les effets bénéfiques et nocifs sont faibles.
Si 1000 personnes prenaient des suppléments d’oméga 3 pendant environ quatre ans, trois personnes éviteraient de mourir d’une maladie cardiaque, six personnes éviteraient un événement coronarien (comme une crise cardiaque) et trois personnes supplémentaires développeraient un cancer de la prostate.
Les revues systématiques sœurs sont publiées aujourd’hui dans le British Journal of Cancer et la base de données Cochrane des revues systématiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *