Le rôle du régime cétogène dans le traitement du neuroblastome


Le régime cétogène (KD) a été utilisé pour la première fois en 1920 pour les patients épileptiques résistant aux médicaments. À partir de ce moment, les régimes cétogènes sont devenus un élément central de la recherche en thérapie nutritionnelle. À ce jour, le régime cétogène a démontré son potentiel thérapeutique dans de nombreuses pathologies telles que la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, l’autisme, les cancers du cerveau et la sclérose en plaques. Bien que la KD soit désormais une thérapie adjuvante pour certaines maladies, son efficacité en tant que thérapie nutritionnelle antitumorale fait toujours l’objet d’un débat, notamment dans le cas du neuroblastome. Le neuroblastome est la tumeur solide extra-crânienne la plus fréquente chez les enfants et est métastatique lors de la présentation initiale dans plus de la moitié des cas. Bien que le neuroblastome puisse être pris en charge par la chirurgie, la chimiothérapie, l’immunothérapie et la radiothérapie, son taux de survie à 5 ans chez les enfants reste inférieur à 40 %. Des études antérieures ont proposé le régime cétogène comme une thérapie adjuvante possible pour les patients subissant un traitement pour le neuroblastome. Dans cette étude, nous cherchons à examiner les rôles possibles du régime cétogène dans le traitement du neuroblastome.

Source :https://journals.sagepub.com/doi/10.1177/15347354221150787

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *