Le régime paléolithique à long terme est associé à un apport en amidon résistant plus faible


Le régime Paleo pourrait avoir un impact négatif sur la santé cardiaque en doublant les taux de TMAO.

Aussi, les populations d’espèces bactériennes bénéfiques étaient plus faibles dans les groupes paléo, ce qui était associé à un apport très réduit en glucides et en fibres, ce qui pourrait avoir des conséquences à long terme sur d’autres maladies chroniques.

 

Source:

https://link.springer.com/article/10.1007/s00394-019-02036-y

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *