Le cœur est le seul organe qui réconcilie science et philosophie

coeur-humain

“Écoutes ton cœur. Il connaît toutes les choses parce qu’il vient de l’âme du monde et qu’un jour il y retournera.” L’ Alchimiste (Paulo Coelho)

J’avais lu l’alchimiste il y a 12 ans maintenant, et 8 ans après, je découvris une étrange concordance entre cette citation qui fait référence, bien sûr, à un cœur au sens figuré, et la physiologie cardiaque.

Sans vouloir faire de sensationnalisme, pour le physiologiste “qui sait interroger les cœurs”, il y a dans un cœur qui bât plus d’informations sur l’état de son corps et de sa psychologie que n’importe où ailleurs.

Le cœur (physiologiquement parlant) est un miroir du système nerveux autonome, c’est un miroir de la santé physique et mentale. Il est (au sens figuré) le miroir de qui nous sommes. L’analyse de la variabilité cardiaque nous donne une idée précise sur l’évolution de notre état de santé général, et sur le fonctionnement de notre métabolisme.
Il existe aujourd’hui plus de 500 études scientifiques publiées sur la variabilité cardiaque. Pourtant, personne n’exploite cette masse d’informations afin de faire progresser la médecine et la recherche clinique.

Tout comme la quasi-totalité des scientifiques s’en foutent de ce que ces études peuvent apporter à la santé, les gens ont tous chacun un cœur mais en vérité, la majorité d’entre eux n’en ont rien à foutre de ce qu’il peut leur raconter..

A suivre..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *