La vitamine K2 pour la prévention des crampes musculaires chez les patients hémodialysés


-La supplémentation en vitamine K2 a diminué la fréquence, la durée et la gravité des crampes musculaires réfractaires chez les patients hémodialysés.

-La vitamine K2 pourrait être un traitement sûr, peu coûteux et efficace des crampes musculaires chez les patients sous dialyse.

-Le mécanisme de régulation du calcium intracellulaire pourrait être la raison théorique de la suppression des crampes musculaires par la vitamine K2.

Les crampes musculaires surviennent chez 33% à 78% des patients dialysés. L’étiologie des crampes musculaires est mal comprise et il n’existe pas de stratégies de prévention ou de traitement clairement fondées sur des preuves. Il est urgent d’améliorer les interventions. L’objectif de cette étude était d’examiner l’effet de la vitamine K2 sur la réduction de la fréquence et de la gravité des crampes musculaires chez les patients hémodialysés (HD).

Cet essai clinique multicentrique, randomisé, contrôlé par placebo et croisé a été mené de juin 2019 à mai 2020. Chaque participant a reçu de la vitamine K2 (360 µg/j) ou un placebo pendant deux phases de 4 semaines, puis est passé dans le bras alternatif pour deux phases de 4 semaines après un washout de 2 semaines. Le critère d’évaluation principal était la fréquence des crampes musculaires pendant la HD. Les critères d’évaluation secondaires étaient la sévérité et la durée des crampes musculaires pendant l’HD.

Au total, 523 patients en HD d’entretien ont été dépistés pour des crampes musculaires, dont 41 patients souffrant de crampes musculaires réfractaires aux interventions conventionnelles, ont été recrutés. Dix-neuf patients dans le groupe vitamine K2-initial et 20 dans le groupe placebo-initial ont terminé le protocole et ont été inclus dans l’analyse finale. La vitamine K2 a réduit la fréquence, la durée et la gravité des crampes musculaires chez les patients HD (tous les P < 0,05). La fréquence, la durée et la sévérité des crampes musculaires chez les patients HD ont augmenté à nouveau après le passage au placebo. Aucun événement indésirable grave n’a été observé. Un patient a ressenti un inconfort gastro-intestinal lors de la prise de vitamine K2.

Cet essai pilote a démontré que la supplémentation en vitamine K2 pouvait diminuer la fréquence, la durée et la gravité des crampes musculaires chez les patients HD.

Source : Vitamin K2 as a potential therapeutic candidate for the prevention of muscle cramps in hemodialysis patients: A prospective multicenter, randomized, controlled, crossover pilot trial – ScienceDirect

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *