La supplémentation en citrulline améliore la mémoire spatiale dans un modèle murin de la maladie d’Alzheimer


Une supplémentation en citrulline améliore la mémoire spatiale chez les souris transgéniques mâles atteintes de la maladie d’Alzheimer.

-Les niveaux d’arginine du liquide céphalorachidien augmentent après une supplémentation en citrulline chez les souris transgéniques et sauvages atteintes de la maladie d’Alzheimer.
-Les souris transgéniques femelles atteintes de la maladie d’Alzheimer ne présentaient pas de troubles de la mémoire à l’origine, de sorte qu’aucune amélioration n’a été observée grâce à la supplémentation en citrulline.
-La supplémentation en citrulline pourrait être utilisée comme complément alimentaire pour les personnes ayant reçu un diagnostic précoce de la maladie d’Alzheimer.
La maladie d’Alzheimer (MA) est corrélée au dysfonctionnement des voies métaboliques qui se traduit par des symptômes neurologiques. Une carence en arginine, un précurseur de l’oxyde nitrique (NO), a été signalée chez les patients atteints de la MA. Nous avons cherché à évaluer l’effet d’une supplémentation orale en citrulline sur le déclin cognitif dans un modèle murin de la MA.
Une supplémentation de trois mois en citrulline ou en eau a été administrée en aveugle à des souris mâles et femelles de type sauvage et 3 × Tg atteintes de MA, entraînées et testées dans le labyrinthe aquatique de Morris. Le liquide céphalo-rachidien et le tissu cérébral ont été collectés. La chromatographie liquide ultra-performante a été utilisée pour le dosage de l’arginine et la méthode de Griess pour le NO.
Les souris 3 × Tg mâles de huit mois atteintes de la maladie d’Alzheimer et supplémentées en citrulline ont obtenu des résultats significativement meilleurs dans la tâche du labyrinthe aquatique de Morris. Les niveaux d’arginine ont augmenté dans le liquide céphalo-rachidien, mais aucun changement n’a été observé dans le tissu cérébral et seule une tendance à l’augmentation du NO a été observée.
L’administration orale de citrulline est un traitement viable pour l’amélioration de la mémoire dans les premiers stades de la MA, ce qui indique que le NO est une cible viable et efficace pour le dysfonctionnement de la mémoire dans la MA
Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *