La curcumine améliore la sensibilité à l’insuline et augmente la dépense énergétique chez les souris obèses induites par un régime riche en graisses associées à l’activation de FNDC5 / irisine


-La curcumine atténue l’inflammation et améliore la sensibilité à l’insuline chez les souris obèses soumises à un régime riche en graisses (HFD).

-La curcumine améliore la dépense énergétique chez les souris soumises à un régime alimentaire riche en graisses, ce qui s’accompagne d’une augmentation de l’activité métabolique dans les graisses brunes et blanches.
-L’effet bénéfique de la curcumine sur le métabolisme énergétique pourrait être médié par l’activation de la FNDC5/irisine.
Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *