La consommation d’algues peut-elle conduire à un excès d’apport en iode ?


La consommation d’algues, bien qu’encore peu développée en France, semble attirer de nouveaux consommateurs.

Que ce soit à travers l’offre de restauration asiatique ou par celle des compléments alimentaires, elle constitue une source supplémentaire d’iode encore mal caractérisée. Dans certaines situations, une consommation excessive peut conduire au dépassement de la limite supérieure de sécurité de 600 μg/j et occasionner des troubles thyroïdiens. Le présent article vise à faire un point sur les connaissances actuelles et apporter quelques conseils aux consommateurs d’algues.

Source:

https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0007996021000651

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *