La carie dentaire est étroitement associée à la dybiose microbienne entre les pathogènes acidogènes / aciduriques et les bactéries commensales génératrices d’alcalis colonisées dans la cavité buccale.


Les études récentes ont montré que l’arginine peut représenter un agent anti-carie prometteur en modulant la composition microbienne dans un consortium in vitro.

Cependant, l’effet de l’arginine sur le microbiote buccal n’a pas encore été défini de manière exhaustive dans les modèles de cohorte clinique ou de biofilm in vitro qui représentent mieux la diversité microbienne de la cavité buccale. Ici, en utilisant une cohorte clinique et un modèle de biofilm dérivé de la salive, les chercheurs ont démontré que le traitement à l’arginine pouvait moduler favorablement le microbiote oral des personnes caries actives.

Source:

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5543048/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *