La carence en folate et les polymorphismes géniques du MTHFR, du MTR et du MTRR augmentent le risque d’hyperhomocystéinémie


L’hyperhomocystéinémie (HHcy) est un facteur de risque indépendant de maladies cardiovasculaires (MCV).

Dans cette présente étude les chercheurs ont cherché à étudier l’effet conjoint des polymorphismes du gène du métabolisme de l’homocystéine, ainsi que la carence en folates sur le risque de HHcy dans une population hypertendue chinoise.
Cette étude a recruté 480 patients hypertendus âgés de 28 à 75 ans dans six hôpitaux de différentes régions chinoises du 9/2005 au 12/2005. Les génotypes connus de la méthylènetétrahydrofolate réductase (MTHFR) C677T et A1298C, de la méthionine synthase (MTR) A2756G et de la méthionine synthase réductase (MTRR) A66G ont été détectés par les méthodes PCRRFLP. Le sérum Hcy a été mesuré par chromatographie liquide à haute performance et le folate sérique a été mesuré par immunodosage chimioluminescent.
Les chercheurs ont d’abord démontré que l’effet conjoint des polymorphismes du gène du métabolisme de l’homocystéine et de la carence en folates conduisait à des augmentations spectaculaires du risque HHcy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *