La caféine diminue l’urée systémique chez les joueurs de football d’élite lors d’exercices intermittents


La caféine réduit l’ammonémie provoquée par les exercices d’endurance chez l’homme.

-La caféine diminue la synthèse de l’urée, ce qui augmente l’uratémie.
-La caféine augmente la disponibilité du glucose et la lactatémie.
L’exercice et un régime cétogène (pauvre en glucides) favorisent l’épuisement du glycogène et augmentent l’ammonémie, ce qui peut nuire à la performance physique. La supplémentation en caféine a été couramment utilisée pour améliorer les performances à l’exercice. Dans cette étude, l’effet de la xanthine a été évalué sur l’ammonémie chez des cyclistes soumis à un régime cétogène et effectuant un exercice prolongé.
Quatorze cyclistes masculins ont suivi un régime cétogène pendant 2 jours avant et pendant l’essai expérimental. Les cyclistes ont été affectés au groupe caféine (CEx ; n = 7) ou placebo (LEx ; n = 7). Des échantillons de sang ont été prélevés pendant le cyclisme et les périodes de récupération.
Le groupe CEx a montré une diminution significative (jusqu’à 25%) de l’ammoniac sanguin à 60, 90 et 120 min après le début de l’exercice par rapport au groupe LEx. Une concentration plus élevée d’urée sanguine apparente a été observée dans le groupe LEx que dans le groupe CEx entre 60 et 90 min d’exercice (~10%). De plus, une augmentation significative des niveaux de glucose dans le sang était évidente à 30 minutes d’exercice (~28%), et une augmentation des niveaux de lactate dans le sang était visible pendant les 30 à 60 premières minutes d’exercice (~80%) dans le groupe CEx.
Nos résultats suggèrent que la consommation de caféine pourrait atténuer l’augmentation de l’ammonémie qui se produit pendant l’exercice.
Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *