La berbérine inhibe l’entrée du virus de l’hépatite C en ciblant la glycoprotéine virale E2


Malgré l’avènement des antiviraux à action directe, le virus de l’hépatite C demeure un problème de santé publique important à l’échelle mondiale.

Les chercheurs ont identifié la berbérine comme un puissant inhibiteur d’entrée du virus de l’hépatite C, ce qui mérite une évaluation plus approfondie, en particulier pour une utilisation dans le cadre d’une greffe contre la réinfection du greffon par le virus de l’hépatite C.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *