Interrelations entre COVID-19 et d’autres troubles


L’hyperperméabilité intestinale est un processus métabolique complexe médié par différentes voies en relation étroite avec le microbiote intestinal.

Des études antérieures suggéraient que le microbiote intestinal était impliqué dans différentes régulations métaboliques et que son déséquilibre était associé à plusieurs maladies métaboliques, dont l’obésité. Il est bien connu que l’hyperperméabilité intestinale est associée à la dysbiose, et la combinaison de ces deux conditions peut conduire à une augmentation du niveau d’inflammation de bas grade chez les patients obèses en raison d’une augmentation des taux de cytokines pro-inflammatoires. Le syndrome inflammatoire de l’intestin accompagne souvent cette affection provoquant une altération de la muqueuse intestinale et renforçant ainsi la dysbiose et l’hyperperméabilité intestinale. L’apparition de troubles métaboliques dépend de violations de l’intégrité de la barrière intestinale résultant d’une augmentation de la perméabilité intestinale. L’inflammation chronique due à l’endotoxémie est responsable du développement de l’obésité. Les troubles métaboliques sont associés à une dérégulation de l’axe microbiote-intestin-cerveau et à une modification de la composition de la flore intestinale. Dans cette revue, nous discuterons des mécanismes qui illustrent la relation entre l’hyperperméabilité, la composition du microbiote intestinal et l’obésité.

Source:

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1521661620308111

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *