Effets des solutions de bain de bouche Na-ADN sur les tissus mous buccaux. Un modèle d’épithélium oral humain reconstitué basé sur un bioréacteur


Le sodium-ADN a montré une action claire et protectrice contre la dégénérescence cellulaire due au stress oxydatif et, en partie, à l’exposition à la chlorhexidine.

Son ajout aux bains de bouche ou aux gels à la chlorhexidine pourrait être cliniquement utile pour contrer l’activité néfaste de la chlorhexidine sur les tissus buccaux, et pour préserver la viabilité des cellules, contrôler l’inflammation et la cicatrisation.

Source:

https://air.unimi.it/handle/2434/775104

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *