Effet des flavonoïdes sur l’activité antimicrobienne des microorganismes présents dans la plaque dentaire


La présente étude a ciblé la caractérisation de l’activité antibactérienne et antifongique de divers flavonoïdes (apigénine, catéchine, lutéoline, morine, myricétine, naringine, quercétine et rutine).

Neuf souches présentes dans la plaque dentaire ont été utilisées: Agreggatibacter actinomycetemcomitans, Actinomyces naeslundii, Actinomyces viscosus, Enterococcus faecalis, Escherichia coli, Lactobacillus casei, Staphylococcus aureus, Streptococcus oralis et Streptococcus sanguinis.
Les résultats ont révélé que la lutéoline, la morine, la naringine, la quercétine et la rutine inhibaient efficacement la croissance bactérienne et fongique. Cependant, morin était le flavonoïde le plus efficace.
On pourrait alors conclure que les flavonoïdes présentent un effet bactériostatique sur toutes les bactéries et les champignons testés.
Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *