Dysfonctionnements liés au miel et à l’obésité: un résumé des bienfaits pour la santé


Le miel est un produit naturel, contenant des flavonoïdes et des acides phénoliques, apprécié pour ses capacités thérapeutiques depuis l’Antiquité.

Bien que le potentiel bioactif soit lié à la composition, variable en fonction principalement de l’origine botanique, le miel possède des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. Par conséquent, le miel, administré seul ou en combinaison avec une thérapie conventionnelle, pourrait s’avérer utile dans la gestion des maladies chroniques qui sont communément associées au stress oxydatif et à l’inflammation.
L’obésité est un trouble métabolique caractérisé par une adiposité viscérale. Le tissu adipeux devient hypertrophique et subit une hyperplasie, entraînant un environnement hypoxique, un stress oxydatif et la production de médiateurs pro-inflammatoires qui peuvent être responsables d’autres troubles, tels que le syndrome métabolique et la neurodégénérescence. Des preuves expérimentales provenant d’animaux ont montré que le miel améliore le contrôle glycémique et le profil lipidique avec une protection conséquente contre le dysfonctionnement endothélial et la neurodégénérescence.
Le but de la présente revue est de résumer la littérature actuelle concernant les effets bénéfiques du miel dans la gestion des dysfonctionnements liés à l’obésité, y compris la neurodégénérescence. Basé sur les principaux composants du miel, le document souligne également que les polyphénols sont potentiellement responsables des bienfaits du miel sur la santé. D’autres études bien conçues et contrôlées sont nécessaires pour valider ces avantages chez l’homme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *