La détoxification, mythe ou réalité ?

canstockphoto20078332

On dit souvent que la détoxification est une notion propre à la naturopathie et qu’elle correspond beaucoup plus à besoin chimérique de purification du corps et de l’esprit.. vous savez.. afin de se sentir mieux dans sa peau.. être connecté.. léger et sain de corps et d’esprit.. et tout le reste du discours New Age qu’on connais par cœur aujourd’hui et qui est devenu le discours le plus normatif qu’on entend depuis le début des années 60.

Mais savez vous réellement d’où vient la notion de détoxification ? Est ce l’invention de la naturopathie ?

Grand dieu que non ! Il faut être soit ignorant, soit malhonnête pour affirmer une chose pareille.
Avez vous déjà consulter un livre de biochimie ou discuter avec un biochimiste ?
La prochaine fois que vous aurez l’occasion de le faire,pensez y et n’hésitez pas à chercher ou à poser la question sur la détoxification.

Mais dans cet article je vais vous épargner cet effort:

La détoxification est une notion qui appartient à la biochimie, et qui existe non pas par le discours pseudonaturopathique mais par les mécanismes biochimiques qui fondent ce processus. En voici une petite synthèse:

Il existe deux grandes phases de détoxification d’un xénobiotique quelconque:

Phase I: (bioactivation)
Les réactions constatés lors de cette phase sont en général des oxydations : hydroxylations par les cytochromes p450, époxydations, déshydrogénations. Cependant, certains xénobiotiques sont hydrolysés, réduits, désaminés ou subissent des réactions de soustraction : désalkylations, déshalogénations…etc.

Phase II: (phase d’hydrolysation) où on observe des conjugaisons de molécules bioactivées lors de la phase I, avec des substrats hydrophiles de type: acide glucuronique, mais aussi sulfurique ou acétique ; ou bien avec des acides aminés : glycocolle, glutamine, ou bien encore d’autres substrats : glutathion, carnitine,…etc. Ces réactions transforment les molécules bioactives en molécules hydrosolubles afin de faciliter leur élimination par l’intermédiaire des deux grandes voies, la voie rénale et la voie biliaire.

La naturopathie dans ses débuts a bien utilisé ces notions afin d’aider les victimes de la médecine “allopathique” et de l’industrialisation massive de la santé et de l’alimentation à lutter contre la pollution de l’environnement de plus en plus croissante et de leur apporter une alternative à la médecine conventionnelle. Mais hélas, cette notion a été détournée au profit de sectes, de mouvements New Age, et elle a servi à renforcer des idées à la fois extrémistes et réactionnaires.
Les naturopathes qui parlent de la vraie détoxification aujourd’hui se font malheureusement de plus en plus rares..

Alors soyez prudent, renseignez vous à propos de la détoxification et ne croyez que ce qui est biochimiquement fondé.

A suivre..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *