Des variantes du gène codant pour la protéine de liaison à la vitamine D étaient associées à la longueur des télomères leucocytaires


• La prédisposition génétique à une baisse du statut en vitamine D peut contribuer à des télomères plus courts.

• Aucune association significative n’a été observée entre la longueur des télomères leucocytaires et la concentration sérique de 25-hydroxyvitamine D.
• Des variations du gène de la protéine de liaison à la vitamine D (GC-rs2282679) ont été associées à la longueur des télomères leucocytaires.
Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *