Des mutations dans les gènes des récepteurs FTO et dopaminergiques augmentent le risque d’obésité et de diabète


Les résultats suggèrent que FTO influence la signalisation de la dopamine chez les humains.

Cette interaction semble non seulement importante pour le poids corporel, mais aussi pour le métabolisme dans tout le corps. Les mutations du gène FTO sont des facteurs de risque importants de surpoids et de diabète.
Cependant, les effets sont moins critiques s’il y a suffisamment de récepteurs dopaminergiques D2.
Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *