Des millions de décès cardiovasculaires imputables à une consommation insuffisante de fruits et de légumes


Une étude fait le bilan de l’absorption sous-optimale de fruits et légumes par région, âge et sexe

Les conclusions préliminaires d’une nouvelle étude révèlent qu’une consommation inadéquate de fruits et de légumes peut expliquer chaque année des millions de décès dus à une maladie cardiaque ou à un accident vasculaire cérébral. L’étude a estimé qu’environ 1 décès cardiovasculaire sur 7 pouvait être attribué à une consommation insuffisante de fruits et qu’un décès cardiovasculaire sur 12 à une consommation insuffisante de légumes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *