Vitamine K et ostéoporose: mythe ou réalité?


La vitamine K est une vitamine liposoluble. La forme alimentaire prédominante, la phylloquinone ou vitamine K1, se trouve dans les plantes et les légumes verts; tandis que la ménaquinone, ou vitamine K2, est synthétisée de manière endogène par les bactéries intestinales et comprend plusieurs sous-types qui diffèrent par la longueur de la chaîne latérale. Outre son rôle établi dans la coagulation sanguine, plusieurs études soutiennent maintenant une fonction essentielle de la vitamine K dans l’amélioration de la santé des os. 

 

La vitamine K est en fait nécessaire pour la carboxylation de l’ostéocalcine qui à son tour régule l’accrétion minérale osseuse; il semble favoriser la transition des ostéoblastes vers les ostéocytes et limite également le processus d’ostéoclastogenèse. Plusieurs études observationnelles et interventionnelles ont examiné la relation entre la vitamine K et le métabolisme osseux, mais les résultats sont contradictoires et peu clairs. 

 

Cette revue systématique vise à étudier l’impact de la vitamine K (taux plasmatiques, apport alimentaire et supplémentation orale) sur la santé osseuse avec un intérêt particulier pour le remodelage osseux, la densité minérale et les fractures de fragilité.

Source:

https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0026049517300458

Comparaison des effets de la pâte mucoadhésive de curcumine et du corticostéroïde local sur le traitement des lésions érosives du lichen plan oral

La curcumine s’est avérée efficace dans le traitement des lésions buccales du lichen plan et a entraîné une diminution de la taille des lésions, de la gravité de la douleur et de la sensation de brûlure et des changements dans la classification des lésions sans aucune complication.

Lire la suite…

1 2 3 142