Augmentation de la capacité antioxydante et des médiateurs lipidiques pro-homéostatiques dans l’hypertension oculaire


Une équipe de chercheurs du LSU Health New Orleans Neuroscience Center of Excellence et de l’Université de Copenhague fournit la première preuve que les patients souffrant d’hypertension oculaire peuvent présenter une protection antioxydante supérieure qui favorise la résistance à la pression intraoculaire élevée associée au glaucome.

Leurs résultats sont publiés en ligne dans le Journal de médecine clinique.
L’article rapporte la découverte d’un nouveau mécanisme pour expliquer pourquoi les patients souffrant d’hypertension oculaire n’ont pas de glaucome. Il s’agit de la première étude évaluant le stress oxydatif et les agents antioxydants chez des patients atteints de glaucome à tension normale et d’hypertension oculaire pendant un stress oxygéné.
Les auteurs ont constaté que les patients souffrant d’hypertension oculaire avaient une capacité antioxydante accrue et des niveaux plus élevés de messagers chimiques anti-inflammatoires dérivés d’oméga-3 impliqués dans le maintien de la fonction cellulaire dans leur plasma par rapport aux patients atteints de glaucome à tension normale et aux témoins de même âge. L’abondance de ces messagers chimiques d’acides gras oméga-3 fournit une défense antioxydante et, par conséquent, une résistance potentielle à une pression intraoculaire élevée et à la neurodégénérescence glaucomateuse en éliminant les augmentations du stress oxydatif systémique.
Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *