Association entre le statut régional du sélénium et l’issue rapportée des cas de COVID-19 en Chine


Une équipe internationale de chercheurs, dirigée par le professeur Margaret Rayman de l’Université de Surrey, a identifié un lien entre le taux de guérison du COVID-19 et le statut régional du sélénium en Chine.

En publiant leurs résultats dans l’American Journal of Clinical Nutrition, des chercheurs utilisant des données (jusqu’au 18 février) ont étudié les liens possibles entre les niveaux de sélénium dans le corps et les taux de guérison ou de mortalité des personnes atteintes du virus COVID-19 en Chine.
Rappel :
Le sélénium est un oligo-élément essentiel obtenu à partir de l’alimentation (le poisson, la viande et les céréales) qui s’est avéré affecter la gravité d’un certain nombre de maladies virales chez les animaux et les humains. La Chine est connue pour avoir des populations qui ont à la fois le statut de sélénium le plus bas et le plus élevé au monde, en raison des différences géographiques dans le sol qui affectent la quantité d’oligo-éléments entrant dans la chaîne alimentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *