Akkermansia muciniphila, un lien important entre les fibres alimentaires et la santé de l’hôte


  • Les fibres alimentaires de types et de sources différents influencent de manière différentielle l’abondance d’A. muciniphila dans l’intestin.
  • L’effet des fibres alimentaires régulant le niveau d’A. muciniphila sur le développement des maladies est incohérent dans différents modèles animaux.
  • Il est utile pour nous de développer des produits synbiotiques bénéfiques pour la santé humaine pour élucider le pont de rôle entre les fibres alimentaires et A. muciniphila.

Akkermansia muciniphila, la seule bactérie représentative du phylum Verrucomicrobia dans l’intestin humain, est un lien important entre les fibres alimentaires et la santé de l’hôte. Récemment, il a été prouvé que A. muciniphila et ses composants actifs jouent un rôle important dans l’amélioration des maladies métaboliques. Il est intéressant de noter qu’un grand nombre d’études ont démontré que les fibres alimentaires retardent le développement des maladies métaboliques et atténuent la réponse immunitaire en augmentant l’abondance d’A. muciniphila dans l’intestin, alors que les fibres alimentaires régulant ce niveau bactérien exercent des tendances incohérentes, avec soit une régulation ascendante, soit une régulation descendante, dans certaines maladies comme les maladies inflammatoires et la stéatose hépatique. Cette revue se concentre sur l’effet modulateur des fibres alimentaires de différents types et sources sur l’abondance d’A. muciniphila dans l’intestin, l’influence pertinente sur la santé de l’hôte, et les mécanismes possibles de la modulation.

Les détails par ici :https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2214799322001072

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *