Absorption des vitamines : comprimé versus liquide

strawberry-1453070_960_720

Il y a quelques années on croyait que les vitamines sous forme liquide présentaient les meilleurs taux d’absorption. Les faits douteux et les réclamations sur les vitamines liquides ont frappé les esprits de beaucoup de gens qui les consommaient régulièrement. La vérité sur l’absorption des vitamines est enfin arrivée.
Le constat selon lequel la supériorité de l’absorption des vitamines sous sa forme liquide par rapport aux pilules n’est plus qu’un mythe. En effet, l’hypothèse qui stipule que les vitamines en comprimé offrent jusqu’à 30% de taux d’absorption alors que les vitamines liquides offrent un taux d’absorption de 90% est infondée et il est temps de réfuter ce fait d’une manière visuelle.
L’approche des tests réalisés implique une expérience très simple. L’expérience a commencé avec une hypothèse. Pour qu’un nutriment soit absorbé et qu’il passe la barrière intestinale pour se trouver au niveau de la circulation sanguine, il devra être complètement dégradé en ses constituants les plus simples avant de passer à travers la muqueuse intestinale. Par conséquent, une pilule doit être dégradée avant toute absorption.
Les vitamines liquides augmentent, quant à elles, le nombre de voies d’entrée dans le corps ce qui permettrait un meilleur taux d’absorption car ce type de vitamine liquide est déjà dans la forme la plus simple. Lorsque vous buvez une vitamine sous forme liquide, l’absorption se met déjà en place dans la muqueuse buccale, ainsi que dans les tissus de l’œsophage.
Or, l’absorption des vitamines ne doit pas être de la théorie. La preuve visuelle de la capacité des suppléments de vitamines à passer à travers une très petite membrane doit être possible. Avec quelques éléments de votre cuisine, la preuve visuelle est enfin possible. Un filtre à café peut simuler la muqueuse intestinale perméable et les micronutriments doivent passer à travers cette membrane dans notre corps. Le jus de citron a un pH comparable à l’acide gastrique. Le pH acide de l’estomac peut varier entre 1 et 3 selon les conditions au niveau de l’estomac. Le jus de citron a un niveau de pH de 2,3. Une vitamine a été choisie en se basant sur sa grande popularité et sa disponibilité : la vitamine C sous sa forme liquide et sa forme en comprimé.
Tous les composants ont été pesés avant et après l’expérience. Les deux forme de la vitamine C ont passés un temps égal à l’équivalent d’acide chlorhydrique de l’estomac (substitué par le jus de citron) ainsi qu’au filtrage à travers le filtre à café. Les délais d’expérimentation étaient destinés à simuler aussi fidèlement que possible la digestion, ce qui prend environ 2-4 heures dans l’estomac (c’est à dire dans l’acide citrique du citron dans notre cas).
Une fois le processus de filtrage terminé, les données d’absorption des deux formes de la vitamine C ont été visuellement affichées. L’analyse du poids a révélé 9,63 mg filtrés pour la forme liquide et 34 mg filtrés pour les comprimés.

Preuve à l’appui, la forme en comprimé de la vitamine C est près de 4 fois mieux absorbée que la forme liquide. Il est vrai que le filtre à café ne constitue pas la muqueuse intestinale, mais cette expérience démontre que dans un environnement statique, dans les mêmes conditions le comprimé est mieux absorbé que le liquide, nonobstant de la qualité biologique des molécules.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *